Logo du site

Cave-coop engagée pour l’environnement

Meteus-Isagri

Des stations connectées pour une viticulture de précision

Choisir des stations Météus, c'est piloter plus précisément la conduite de la vigne, mais aussi nourrir une stratégie à plus long terme, comme une démarche RSE.

"Investir dans l'acquisition de données météo, d'accord, mais il faut que ce soit fiable !", estime Mathilde Joumas responsable du vignoble de Rhonéa. Quand la coopérative s'est penchée sur la question des stations connectées, elle a comparé les fournisseurs. "Isagri répondait le mieux à notre projet autant en termes de fiabilité du matériel que de conditions commerciales." Le contrat de maintenance apporte une réelle sécurité. "Si un capteur est défaillant, une alerte est envoyée et il est remplacé rapidement." Après deux campagnes d'utilisation, l'offre "clé en main" est jugée "très satisfaisante". "C'est un vrai outil pour conseiller. Le retour sur investissement est plus que positif."

Un outil intuitif

L'absence de données météo précises couplée à la diversité topographique du territoire des Dentelles de Montmirail* et du Ventoux rendait le conseil technique plutôt difficile. Décision fût donc prise en 2019 d'installer dix stations Météus pour mailler les 1600 ha de vignes.Les capteurs transmettent les données de pluviométrie, hygrométrie, température et pression atmosphérique, vitesse et direction du vent ainsi que l'humectation des feuilles pour alimenter le modèle maladie.

Les 80 vignerons utilisateurs ont été formés à Météus. Une prise en main facile. "L'outil est très intuitif, et puis la météo, c'est un sujet qui parle aux vignerons." Ceux-ci consultent les informations sur leur smartphone ou l'interface web. Ils paramètrent des alertes, SMS ou appel téléphonique, sur le cumul des pluies ou une température inférieure à -2°C par exemple. "C'est intéressant de pouvoir les personnaliser."

Mieux protéger la vigne et l’environnement

Pour ce qui est du modèle de prévision maladie, "c'est plus complexe et le niveau de pression est très variable d'un secteur à l'autre en raison de la grande variabilité de la pluviométrie et des durées d'humectation." Deux solutions s'offrent aux vignerons : se servir directement de l'OAD et consulter le bulletin technique hebdomadaire qui en interprète les résultats, informe des risques maladies et des pics de contamination. "Grâce aux informations réelles et précises par secteur, le conseil est plus pertinent, les traitements mieux raisonnés et appliqués dans de meilleures conditions. Les adhérents sont rassurés." Les données météo servent aussi pour établir le bilan hydrique et justifier de la décision d'irriguer. Avec l’équipement Météus , Rhonéa renforce son engagement dans la démarche Vignerons Engagés. En effet, les stations, couplées à l’OAD maladie Rimpro, permettent de réduire les IFT, de limiter les traitements et l’utilisation de produits phytosanitaires.

Et au-delà du pilotage de la vigne, les données acquises par Météus vont permettre de  cartographier les secteurs pour avoir une vision fine de la précocité des terroirs. Objectif ? anticiper les évolutions inhérentes au changement climatique, mieux conseiller l'encépagement, déclencher les vendanges au moment optimal et mieux gérer les apports de récolte à la coopérative.

Évènements en rapport

Maximiser l’efficacité des biocontrôles grâce aux conditions météo

Le 09 Mars à 10h15

Inscrivez-vous pour participer à la table ronde organisée par ISAGRI

Je visionne le replay
Entreprises en rapport
ISAGRI
Articles en rapport
rencontres-vitisphere.fr, 2022