Logo du site
Logo du site

Forte augmentation des ventes de biocontrôle

Le biocontrôle a le vent en poupe. Dans un contexte de baisse de l’utilisation des produits phytosanitaires, ces solutions tirent leur épingle du jeu. C’est ce que montrent les chiffres dévoilés ce 20 janvier par l’UIPP lors d’une visioconférence de presse. En 2019, les sociétés qui adhèrent à l’UIPP et qui représentent 96 % du marché en valeur ont ainsi vendu aux distributeurs 52 347 tonnes de matières actives toutes cultures confondues, soit une baisse de 23,8 % par rapport à 2018. Cette baisse s’explique par le fait qu’en 2018, beaucoup d’agriculteurs ont anticipé leurs achats en vue de l’augmentation de la redevance pour pollution diffuse au 1er janvier 2019. A cela s’ajoute une moindre pression phytosanitaire en 2019. Le chiffre d’affaire généré par la filière en 2019 s’est élevé à 1,87 milliards d’euros en 2019, soit une baisse de 5,5 % par rapport à 2018.

Mêmes tendances selon les chiffres de la BNDV

Les chiffres de ventes de la distribution aux agriculteurs (issus de la banque nationale des ventes opérés par les distributeurs de produits phytosanitaires) confirment la tendance. En 2019, ils ont vendu 57 399 tonnes de matières actives au total dont 36 741 tonnes de substance active conventionnelle et 20 659 T de biocontrôle. Si les tonnages totaux et ceux des matières actives conventionnelle sont en baisse, ceux du biocontrôle ont bien progressé puisqu’ils étaient seulement de 8513 T en 2010. « Aujourd’hui le biocontrôle représente 21,6 % des produits vendus et 36 % des matière active vendues », a détaillé Eugénia Pommaret, la directrice générale de l’UIPP.

Articles en rapport
Une application gratuite qui recrée du lien entre les viticulteurs et leurs voisins
rencontres-vitisphere.fr 2021